LCGB-RTL : Historique CLT-UFA

Historique de la CLT-UFA


Après avoir changé son nom de CLR (Compagnie Luxembourgeoise de Radiodiffusion) en CLT (Compagnie Luxembourgeoise de Télédiffusion), la compagnie était pratiquement la seule station privée en Europe, entourée par des stations TV et Radio régies par les Etats.
Ce fonctionnement était étroitement lié à la mise à disposition de fréquences, lesquelles appartiennent à l'Etat, et leur utilisation est réglementée par le contrat de concession entre l'Etat du Grand Duché de Luxembourg et la CLT.

Ce contrat de concession est régulièrement adapté. Les clauses visent à définir entre autre l'utilisation des fréquences, à garantir l'impartialité politique, le développement culturel, la participation d'un commissaire du gouvernement et la participation (en représentation qualitative) de représentants de la délégation des employés au sein du Conseil d'Administration. Cette dernière situation est plutôt rare sur le marché luxembourgeois, elle est d'ailleurs énumérée spécifiquement dans la loi du travail.

Plus tard, avec la libéralisation du marché de l'audiovisuel en Europe, les choses ont dû changer pour des besoins d'adaptation sur le marché européen. Un des signes, visible vers l'extérieur, était le changement du nom en CLT-UFA qui exprimait d'une certaine manière l'attachement du capital vers l'Allemagne.
La CLT-UFA était un enfant de la Holding AUDIOFINA. Des réorganisations financières ont permis d'attribuer le contrôle à 100% à la CLT-UFA. Finalement, c'est cette Holding Audiofina qui a été dénommée RTL-GROUP, mais le plus important c'est que les importantes décisions stratégiques ont été mutées du Conseil d'Administration de la CLT-UFA vers RTL-Group.

Extrait d'un communiqué de presse de Pargesa Holding du 22 mars 2001 :
" RTL Group est né en juillet 2000 de la fusion de CLT-UFA, Pearson Television et Audiofina. Leader européen en télévision et radio commerciales, important dans les nouveaux médias, le groupe dispose d'une activité de production télévisée à l'échelle mondiale. L'exercice 2000 a vu les recettes publicitaires croître significativement, permettant aux chaînes de télévision établies d'augmenter leur rentabilité, et à celles en phase de démarrage d'atteindre le seuil de rentabilité. Le groupe GBL et le groupe Bertelsmann ont annoncé le 5 février 2001 leur intention de renforcer leur partenariat et conclu un accord aux termes duquel GBL apportera sa participation de 29.7% dans RTL Group à Bertelsmann, qui en détenait déjà 37%, et recevra en échange 25% de Bertelsmann AG, société holding de tête de Bertelsmann. La réalisation de cette opération est subordonnée à la finalisation d'une convention définitive et à l'approbation des autorités compétentes de différents pays. La détention d'une participation à long terme dans Bertelsmann offrira aux actionnaires du Groupe Pargesa l'opportunité unique d'être associés au développement d'un des principaux groupes mondiaux de médias. "

Comme le contrat de concession se limite sur la CLT-UFA, une représentation du personnel au Conseil d'Administration de RTL-GROUP, pour faire valoir leurs droits, n'est pas exercée. Ceci a été introduit en même temps que la scission de la compagnie en diverses nouvelles structures (2000).

Ceci ne veut pas dire que les décisions ne sont pas prises au sein du Conseil d'Administration de la CLT-UFA, mais elles n'ont plus la même importance. Certaines décisions ne sont même pas discutées au Conseil d'Administration de la CLT-UFA puisqu'elles relatent uniquement du pouvoir discrétionnaire de RTL-GROUP.

Finalement, RTL-GROUP est le centre stratégique des décisions pour toute l'Europe et la CLT-UFA lui appartient à 100%. La CLT-UFA regroupe une partie des activités Radio et TV sur le marché luxembourgeois et européen, les personnes travaillant sur le site de Luxembourg pour la Radio et la TV sont des employés de la CLT-UFA.

Extrait d'un communiqué de presse de la CLT-UFA du 18 mai 2004 :
" CLT-UFA SA est une filiale de RTL Group, le premier groupe de télevision, de radio et de production d'Europe, qui détient des participations dans 26 chaînes TV et 24 stations de radio dans neuf pays ainsi que dans des sociétés de production à travers le monde. CLT-UFA SA détient des intérêts dans des chaînes de télévision et de radio, notamment dans les chaînes TV RTL Television, VOX et RTL II en Allemagne, M6 en France, RTL TVi en Belgique, RTL 4, RTL 5 et Yorin aux Pays-Bas, RTL Télé Lëtzebuerg au Luxembourg et dans les stations de radio RTL et Fun Radio en France, Bel RTL et Radio Contact en Belgique, Antenne Bayern et Radio NRW en Allemagne et Yorin FM aux Pays-Bas. Elle possède également la société de prestation de services techniques BCE et la division de distribution de programmes CLT-UFA International basées à Luxembourg. CLT-UFA SA s'est vu attribuer des licences de diffusion nationales et internationales pour la radio et la télévision par le Gouvernement luxembourgeois. "

La BCE est, comme mentionné plus haut, une société qui appartient entièrement à la CLT-UFA. Par conséquent, les décisions prises par le Conseil d'Administration de la CLT-UFA sont très importantes pour le développement futur de la BCE.


Ces informations sont nécessaires pour comprendre les questions et réponses de l'interview avec Jacques Santer. Il est utile de mentionner que la description de l'évolution de la CLT-UFA décrite dans cet article est très simplifiée, pour éviter d'alourdir la lecture.



Retour         Biographie de Jacques Santer         Interview avec Jacques Santer